Pascal Deguilhem
   

Visite de la Classe Parlerment des Enfants à Paris


Mardi 6 avril, j’ai eu le plaisir de recevoir à l’Assemblée Nationale la classe de CM2 de l’École de la Cité, qui est cette année la Classe Parlement.



Visite de la Classe Parlerment des Enfants à Paris
Les 25 enfants accompagnés de leur maîtresse, de la directrice et de quelques parents sont partis de bon matin par le TGV à Angoulême.
Aussitôt arrivés, visite très complète de l’Assemblée Nationale avec mes assistants parisiens.
Pique-nique ensoleillé sur la place des Invalides, puis promenade en bateau mouche.
Puis retour en RER à la gare d’Austerlitz… pour un retour vers Périgueux.
Une journée bien chargée, mais plein de souvenirs.

Le projet de loi présenté par la classe parlement s’est classé deuxième de tous les projets présentés par les écoles de l’Académie de Bordeaux, mais n’a malheureusement pas été retenu pour la sélection nationale.

Voici leur proposition de loi :

Exposé des motifs:

Mesdames, Messieurs

En étudiant les menus qui nous sont proposés au restaurant scolaire, nous avons constaté une absence totale de produits biologiques dans l'élaboration des repas.
En faisant un sondage au sein de notre école, nous avons pu nous rendre compte que seuls 45% des élèves consomment occasionnellement des produits biologiques et essentiellement du lait ou des jus de fruits.
Donc plus de la moitié des élèves n'a jamais mangé de produits biologiques.
Il apparaît que le coût plus élevé de ces produits décourage de nombreuses familles.
Or, dans le cadre du Grenelle de l'Environnement de septembre 2007, un groupe de travail a remis les
conclusions suivantes: « Il faut développer l'agriculture biologique avec les objectifs d'aboutir à 20% de produits biologiques dans la restauration collective d'ici 2012 ».

Proposition de loi visant à inciter les communes à utiliser des produits biologiques dans les restaurants scolaires :

Article 1er
Chaque commune doit proposer dans ses restaurants scolaires un repas par semaine ou un plat par repas élaboré entièrement à base de produits biologiques.

Article 2
Chaque commune doit privilégier les circuits courts pour s'approvisionner autant que possible auprès de producteurs biologiques locaux afin de répondre aux objectifs du développement durable.

Article 3
Les producteurs biologiques fournissant les restaurants scolaires doivent recevoir sur leur exploitation au moins une classe de chacune des écoles de la commune afin de sensibiliser les enfants aux liens qui unissent l'agriculture biologique, la santé et la citoyenneté.