Pascal Deguilhem
   

Sport : budget en voie de disparition !




Le budget sport pour 2011 est à l'image de son Secrétariat d'Etat : en voie de disparation. Avec des moyens en baisse de 40% depuis 2003, le sport est abandonné et méprisé par le gouvernement, qui ne s'en sert qu'à des fins de communication. Sitôt les athlètes médaillés applaudis et une fois la photo prise, les belles promesses s'envolent : il n'y aura pas de piscine olympique ni de grandes salles, car les maigres moyens disponibles seront siphonnés au profit du football. Le Centre national pour le développement du sport (CNDS) devra ainsi dégager 150 millions d'euros sur ses ressources propres en 4 ans pour les grands stades de l'Euro 2016 : il devra sacrifier une partie de ses missions essentielles de développement du sport pour tous et de soutien aux associations et équipements de proximité. Le ministère des sports se transforme d'année en année en une coquille vide : les décisions sont prises à Bercy, la secrétaire d'Etat n'a plus la main sur les dossiers et ne vient même pas défendre son budget devant les parlementaires. Ce sont encore une fois les collectivités territoriales à qui on demande de se substituer à l'Etat alors qu'elles n'en ont plus les moyens. J’ai souvent eu l'occasion de dénoncer cet abandon coupable, tant dans les échanges avec la Ministre et la Secrétaire d'Etat chargée des Sports qu'avec les représentants du monde du sport : CNOSF, fédérations... Je pense fondamentalement que le modèle sportif Français est ainsi remis en question; je le déplore.La vidéo de la commission en cliquant ici.