Pascal Deguilhem
   

Sept axes pour le troisième Plan Santé au Travail




Sept axes pour le troisième Plan Santé au Travail
Le Conseil National sur les Conditions de Travail - COCT- s’est réuni, ce mardi 27 janvier,  afin de valider les orientations du troisième Plan Santé au Travail pour la période de 2015 à 2019.

En prenant en compte la vie et la performance des entreprises, l’Etat et les partenaires sociaux se sont entendus pour définir sept axes qui associent le travail et la santé.

1. Faire de la prévention des risques une priorité, en rupture avec une approche qui fait prévaloir la réparation ;

2. Développer l’accompagnement des travailleurs et des entreprises dans la prévention de la rupture des parcours professionnels en lien avec l’état de santé et favoriser leur maintien en emploi ;

3. Accompagner les entreprises dans leur démarche « Qualité de vie au travail » ;

4. Simplifier le droit pour renforcer l’efficacité et l’effectivité des règles pour une plus grande protection des salariés, notamment dans les PME/TPE ;

5. Prioriser certains risques pour renouveler la prévention d’accidents et de l’usure professionnelle ;

6. Rassembler et mettre en perspective les données de santé au travail pour aboutir à un système d’informations plus lisible, partagées entre tous les acteurs, et davantage mises au service de l’action en matière de prévention ;

7. Améliorer la complémentarité des acteurs de la santé au travail pour renforcer l’efficacité de l’action publique et privée dans le domaine de la santé au travail.

« Je tiens à saluer le consensus entre le patronat et les syndicats qui permis de mener à bien le travail que j’ai lancé en juin 2014 et de dégager ces orientations que j’ai validé aujourd’hui », François REBSAMEN -  Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social -, le 27 janvier 2015.

Sept axes pour le troisième Plan Santé au Travail