Pascal Deguilhem
   

Rassemblons-nous pour combattre les extrêmes




A l’issue du premier tour avec un taux de participation meilleur que prévue, la gauche a bien résisté. Elle est en tête dans 46 départements contre 45 pour l’opposition et 4 pour l’extrême droite. Cela confirme que les Français, les Périgourdins font confiance à la majorité pour gérer toujours au mieux les politiques départementales.
Ils savent qu’un département géré par la gauche ou par la droite ce n’est pas la même chose ; que ce soit en terme d’accompagnement de la personne à tous les âges de la vie, de désenclavement, d’accès à la culture, d’aide aux communes ou aux associations et clubs sportifs, d’environnement ou encore de promotion de l’agriculture locale, la gauche a prouvé qu’elle a toujours été plus volontariste et plus à l’écoute des citoyens.
Le programme de la gauche est concret et il faut que le maximum de départements reste à gauche, pour continuer à mener des politiques de vie quotidienne justes pour les Français.
A l’approche du second tour, il faut mobiliser les abstentionnistes et rassembler la gauche.
Je vous demande de ne pas vous laisser ensorceler par le chant des sirènes de cette extrême droite prête à vous sacrifier le moment venu. Il faut s’amarrer à nos valeurs républicaines comme Ulysse à son pont pour combattre ses candidats, nous le faisons sans équivoque et avec clarté. Face à ceux qui prétendent avoir des solutions miraculeuses et immédiates à tous les problèmes que vous pouvez affronter au quotidien, notre sens de la responsabilité et de l’honnêteté continuera de dicter notre façon d’être, notre façon de faire.
Dimanche 29 mars, votez pour un département qui avance !