Pascal Deguilhem
   

Question sur le Pôle Emploi


Monsieur le Ministre,

Selon les projections réalisées par Pôle Emploi, environ 1 million de chômeurs (sur les près de 3 millions) se retrouveront en fin de droit en 2010 ! Soit une hausse de 18% par rapport à 2009.
Lors de sa visite de l'agence Pôle Emploi de Gonesse, le Président de la République a annoncé le versement d'une allocation exceptionnelle pour quelques 360.000 d'entre eux qui sont sans solution.



Question sur le Pôle Emploi
En réalité, cela ne règle en rien les problèmes du chômage de masse auxquels notre pays est confronté et pour ne laisser personne « au bord de la route » encore faudrait-il que le service public de l'emploi puisse travailler efficacement dans des conditions acceptables.

Or, il n'en est rien. Depuis des mois, nous vous interpellons sur le manque d'effectif pour les deux branches de Pôle Emploi : indemnisation et placement, sur le recrutement des personnels non qualifiés pour palier les urgences, sur la surcharge de la plate forme téléphonique et du site Internet sur l'attribution de parts d'activités à des prestataires privés peu fiables. 


Les salariés de Pôle Emploi n'en peuvent plus de ne pouvoir exercer leur mission au service des demandeurs d'emploi et des entreprises quand chaque conseiller a plus de 300 demandeurs à gérer, quand l'indemnisation est traitée avec un retard insupportable pour la population la plus fragile.
Le suivi mensuel est devenu trimestriel, les entretiens sont trop rapides et les agents soumis à des violences verbales du fait des demandeurs exaspérés. 


Le malaise est grand monsieur le Ministre!
Face à cette situation, le médiateur de Pôle Emploi Benoit GENUINI a jeté son tablier en déclarant que dans les conditions actuelles d'exercice, Pôle Emploi « fait du traitement de masse sans respect des situations humaines particulières ». Des entreprises elles-même négligées par manque de temps ont renoncé à travailler avec Pôle Emploi.



Monsieur le Ministre, vous aviez annoncé des moyens supplémentaires, je suis au regret de vous dire que dans nombre d'endroits, ils ne sont pas arrivés. Et quand ils arrivent, ils ne sont pas opérationnels.
Tout récemment, pour lutter contre le chômage des jeunes, Pôle Emploi a envoyé 400.000 SMS aux jeunes de moins 26 ans. Est ce là votre seule réponse? Monsieur le Ministre, ceci n'est pas sérieux ni responsable. Les Français sont fatigués de cette politique de la poudre aux yeux.



Alors, quelles mesures allez vous prendre réellement qui soient à la hauteur des difficultés d'aujourd'hui et des missions fondamentales de Pôle Emploi?