Pascal Deguilhem
   

Pour un service civique universel au 1er juin 2015




Pour un service civique universel au 1er juin 2015
« Quand seulement 1 jeune sur 4 voit son projet accepté, le service civique n’est plus un droit mais plutôt un privilège », constate le Président de la république lors de son allocution du 9 mars 2015.

C’est pourquoi François HOLLANDE a souhaité mettre en place un service civique universel qui s’adresse aux 18-25 ans, car « un service civique universel n’est pas [un service civique] obligatoire », « le service civique est un engagement », « c'est une volonté, pas une contrainte » « Il faut réussir cette grande ambition ».

Le Président de la République s’est engagé à débloquer les moyens financiers nécessaires et à mobiliser tous les ministères et toutes les collectivités locales.

 « Il y a des missions utiles à l'hôpital, dans la police, dans les écoles, dans la plupart des services publics, des missions qui ne sont pas des substitutions aux postes de fonctionnaires », précise Patrick KANNER - Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports.

Le service civique sera rendu plus solennel. En effet, le 10 mars sera organisée dans les préfectures une réception républicaine en l’honneur des jeunes ayant accompli un service civique, et une attestation leur sera remise ; les volontaires du service civique défileront tous les 14 juillet aux côtés des militaires ; une carte d'étudiant sera fournie à tous les jeunes en service civique ; la Journée d’Appel à la Défense et à la Citoyenneté sera consacrée aussi à l'information sur le service civique.

Le service civique universel c’est :

- « A compter du 1er juin, tout jeune qui en fera la demande se verra proposer une mission avant la fin de l’année » ;
- « A partir de 2016, 150 000 jeunes seront accueillis chaque année et davantage si l’esprit du volontariat souffle plus fort ».
- Ces 150 000 missions seront axées prioritairement dans sept secteurs : environnement, éducation, citoyenneté, santé, culture, sécurité, ouverture internationale.
 
Au-delà du service civique, la Réserve citoyenne (sera ouverte à tous les Français : elle « permettra à chacun de s’impliquer auprès des grands services publics » et de contribuer au renforcement du lien entre la Nation et les forces armées.

Jean-Marc SAUVE - Vice-président du Conseil d'État - et Claude ONESTA - Entraîneur de l’équipe de France de handball – ont été missionné pour  mettre en place ce dispositif d'ici la fin de l'année.