Pascal Deguilhem
   

Pause fiscale




Pause fiscale
Le gouvernement s’est engagé de longue date à une stabilisation des prélèvements obligatoires en 2015. C’est pourquoi il va enclencher le processus de pause fiscale en 2014. Il y aura donc « une quasi-stabilisation {des prélèvements obligatoires en 2014} et on sera à la stabilisation totale en 2015 », Najat VALLAUD-BELKACEM, le 18 septembre dernier.

Les choses en la matière ont toujours été claires. Ce sont les économies sur les dépenses et la reprise d’activité qui vont permettre d’anticiper cette stabilisation. L’effort de maîtrise de la dépense publique de 15 milliards d’euros, c’est à dire 9 milliards pour l’Etat et les opérateurs et 6 milliards d’euros pour les administrations de sécurité sociale, limite la hausse de prélèvements.