Pascal Deguilhem
   

Mesures d'urgence pour la rentrée préalables à une refondation du système scolaire




Mesures d'urgence pour la rentrée préalables à une refondation du système scolaire
Dès le 30 mai 2012, les ministres en charge de l'Éducation nationale, prenant acte de la situation extrêmement tendue à laquelle sont confrontés les personnels, ont annoncé plusieurs mesures d'urgences pour la rentrée 2012, destinées à remédier aux difficultés les plus criantes.
 
Financées par le projet de loi de finances rectificative pour 2012, ces mesures relèvent d'un « collectif » qui peut « rectifier », non changer en profondeur la loi de finances initiale pour 2012. Elles ne reflètent pas moins un effort très significatif en direction de l'Éducation nationale, à hauteur de 89,5 millions d'euros de crédits supplémentaires, et traduisent l'engagement des plus hautes autorités de l'État pour une refondation de l'école. Elles adressent ainsi un signal fort aux personnels et aux familles, en « amorçant » le plan de recrutement qui doit être adossé à la future loi d'orientation et de programmation.

  • 1000 postes de professeurs des écoles en plus;
  • 280 professeurs supplémentaires pour le second degré;
  • 100 conseillers principaux d’éducation;
  • 16000 personnels éducatifs en plus pour améliorer le climat scolaire dont :
    •   2000 assistants d'éducation;
    •   500 assistants chargés de la prévention et de la sécurité;
    •   1500 auxiliaires de vie scolaire individualisés (AVS-i);
    •   12000 contrats uniques d'insertion;
  • mesures pour faciliter l’entrée dans le métier des jeunes professeurs;
  • allocation de rentrée scolaire augmentée de 25%.