Pascal Deguilhem
   

Le report de l’âge légal de la retraite est un mensonge social et économique.


Alors que les socialistes ont exposé honnêtement leurs propositions pour une réforme des retraites complète, juste et durable, le gouvernement continue de mener les Français en bateau. D’un côté le Premier ministre affirme à l’Assemblée nationale que rien n’est décidé et que la concertation continue. Au même instant, M. Copé révèle à la presse que le gouvernement et la majorité sont tombés d’accord pour reporter l’âge légal de la retraite.



Le report de l’âge légal de la retraite est un mensonge social et économique.
Une nouvelle fois, la droite démontre que sa seule réponse à la crise est de faire payer les salariés.

Le recul de l’âge légal de la retraite sera l’impôt sur les ouvriers et tous les salariés qui ont été contraints de commencer à travailler jeune. Ce sont encore eux qui devront travailler plus, alors qu’ils ont les métiers les plus pénibles. Ce sont encore eux qui devront acquitter le poids principal de l’effort alors que les rentiers et les fortunés resteront protégés par le bouclier fiscal.

La solution du report de l’âge légal de la retraite est aussi un mensonge économique. Quand 65% des salariés de plus de 50 ans n’ont plus accès à l’emploi comme c’est le cas actuellement, la charge économisée sur les retraites sera transférée sur l’assurance chômage ou sur les minima sociaux.

En retenant cette mesure comme unique réponse à la crise de notre système de retraites, la droite met les Français devant un choix impossible : « Travailler plus et gagnez moins ».  Cela rend d’autant plus indispensable l’alternative que propose le Parti socialiste.