Pascal Deguilhem
   

Le bouclier fiscal : une politique ultra-libérale et inefficace !




Est-il légitime de protéger les plus riches avec un bouclier fiscal qui reporte uniquement sur les autres les efforts que doit réaliser notre pays ?

Est-il normal de restituer des sommes indécentes à quelques milliers de contribuables fortunés 376 000 euros en moyenne pour des revenus et patrimoines supérieurs à 16 millions d'euros ? En repoussant la proposition de loi du groupe socialiste tendant à abroger le bouclier fiscal, la majorité parlementaire a répondu oui à la poursuite d'une politique ultra-libérale, inefficace sur le plan économique, injuste sur le plan social et coûteuse pour les finances publiques. Contrairement à toutes les affirmations, cette faveur accordée aux riches bénéficiaires n'a absolument pas favorisé l'activité.



Bien au contraire, le chômage continue de s'alourdir massivement et l'absence de perspectives sur le marché du travail pour les jeunes est alarmante.



Je rencontre beaucoup de ces jeunes qui viennent grossir les bataillons des demandeurs inscrits, dans un service public de l'emploi qui n'en peut plus (les salariés du Pôle Emploi) de ne pouvoir accompagner «  normalement » les demandeurs, faute de moyens et de temps. Pour beaucoup, le renoncement s'installe et un sentiment d'injustice grandit.

Jusqu'à quand notre république sacrifiera-t-elle sa jeunesse sur l'autel des privilèges accordés aux plus nantis ?