Pascal Deguilhem
   

Lancement du plan de développement de l’entrepreneuriat féminin début avril




Lancement du plan de développement de l’entrepreneuriat féminin début avril

À l’occasion de la journée internationale des Droits des Femmes, le Président de la République, accompagné de la ministre des Droits des femmes - Najat VALLAUD-BELKACEM - a pris un petit-déjeuner avec des femmes créatrices d’entreprise.
 
Aujourd’hui, les femmes ne représentent que 30 % de la population des créateurs/repreneurs d’entreprises. De plus, seule une entreprise innovante nouvellement créée sur dix est dirigée par une femme.
 
Il est donc essentiel de soutenir l’entreprenariat féminin pour assurer la compétitivité de la France. En effet, une étude de la Commission européenne estime que si le taux d’emploi des femmes était équivalent à celui des hommes, notre potentiel de croissance serait accru de 20 à 40%.
 
Cette rencontre a permis d’énoncer les difficultés que rencontrent les femmes pour développer leur activité, ainsi que celles qui font obstacle à la création d’entreprise en général. Notamment :
 
  • L’enjeu d’une conciliation des temps de vie est essentiel, d’autant que le temps est la ressource la plus rare des créateurs d’entreprises.
  • L’accès au crédit et aux fonds propres est souvent rendu difficile par des processus bancaires peu adaptés aux projets de reconversion professionnelle.
  • Les dispositifs d’accompagnement existent mais ils sont trop nombreux et cloisonnés.
  • L’enjeu de créer un service public d’orientation qui fasse de la mixité dans les métiers un objectif central a également été souligné. C’est une priorité du gouvernement.
 
C’est pourquoi à l’issue de ces échanges, la ministre des Droits des femmes a précisé qu’elle lancera début avril un plan de développement de l’entreprenariat féminin qui abordera l’ensemble de ces thématiques.
 
Par conséquent, l’agence pour la création d’entreprise sera chargée de structurer l’offre d’information sur internet, afin de mettre en réseau les femmes qui ont un projet.
Il sera également renforcé le Fonds de garantie pour la création, la reprise et le développement d’entreprises à l’initiative des femmes - FGIF.
Enfin, le Président souhaite que la Banque Publique d’Investissement - BPI - s’implique. Elle devra formuler des propositions pour définir son rôle dans le développement de l’entreprenariat féminin.
 
En parallèle du plan de développement de l’entreprenariat féminin, sera lancée à partir du 13 mai prochain, une semaine de sensibilisation à l’entreprenariat féminin dans les collèges, lycées, universités et écoles de l’enseignement supérieur de cinq régions. La finalité est de valoriser des exemples de réussite féminine, et d’inciter les jeunes à exprimer leur talent à travers la création d’entreprise.