Pascal Deguilhem
   

La première année de François Hollande


Après la présentation de son projet pour la France, François Hollande a décidé de faire connaître aux citoyens, le calendrier des mesures qu’il mettra en place dès son élection et pendant la première année de son mandat.



Du 6 mai au 29 juin
 
Pour une façon de gouverner décente :
Dès le premier conseil des ministres, il instituera un décret réduisant de 30 % le salaire du Président et de ses Ministres (qui verront le nombre des membres de leur cabinet plafonné).
D’autres mesures seront prises pour une gestion responsable de l’état :
  • Gel conservatoire d’une partie des dépenses en attendant le diagnostic de la Cour des Comptes sur la situation financière de l’état,
  • Arrêt de la RGPP et lancement du Projet de refondation et de modernisation de l’action publique.
 
Pour le pouvoir d’achat des français et améliorer leur quotidien :
Trois mesures phares seront prises dans les premières semaines qui suivront l’élection :
  • Augmentation de l’allocation de rentrée de 25 %,
  • Blocage des prix du carburant pendant 3 mois,
  • Mise en place d’une caution solidaire pour permettre aux jeunes d’accéder à la location.
 
Pour une autre place de la France dans le Monde :
Lors de la réunion du G8 et le sommet de l’OTAN, François Hollande annoncera le retrait des soldats présents en Afghanistan avant la fin de l’année.
Il abrogera également la Circulaire Guéant sur les étudiants étrangers.
 
Contre les injustices :
L’une des premières résolutions sera de permettre aux personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et ayant 41 annuités de cotisation de partir à la retraite à 60 ans.
Des circulaires et décrets seront pris pour lutter contre les injustices sociales de tous types : délit de faciès, les contrôles d’identités abusifs, rémunérations excessives dans les entreprises publiques…

Du 3 juillet au 2 août
 
Pour redresser le pays dans la Justice :
Le but est, sur la durée du mandat, de revenir à l’équilibre budgétaire. Pour cela, l’équipe de François Hollande présentera au Parlement un programme de stabilité.
La réforme fiscale permettra une plus juste répartition des richesses, comme par exemple la suppression de la « TVA Sarkozy ».
D’autres décisions seront prises en ce sens : plafonnement et suppression de niches fiscales, modulation de l’impôt sur les sociétés au bénéfice des PME et des entreprises qui réinvestissent leurs bénéfices, surtaxe sur les banques et les sociétés pétrolières, retour au barème de l'ISF, suppression de l'exonération sur les grosses successions, taxation des revenus du travail comme ceux du capital, tranche d'imposition à 75% au-dessus de 1 million d'euros.
En complément, le gouvernement travaillera sur une Loi d’assainissement des activités bancaires.
 
Pour retrouver le chemin de la croissance durable et de l’emploi :
L’emploi étant l’une des priorités de François Hollande, il fera l’objet de mesures phares : emploi des jeunes et des seniors, encadrement des licenciements boursiers, sécurisation des parcours, lutte contre la précarité, égalité salariale et professionnelle, qualité de vie au travail, pouvoir d’achat et politique salariale, sécurisation des retraites.
 
De plus, dès le début du mandat, sera lancé un grand débat national sur la transition énergétique.
 
Pour répondre à l’urgence pour l’éducation Nationale :
Réexamen des conditions concrètes de la rentrée scolaire, notamment les RASED ; recrutement (dans le cadre de l'enveloppe quinquennale de 60 000 postes) d'assistants d'éducation, de personnels d'encadrement ; mesures d'urgence pour compléter la formation pratique des professeurs néo-titulaires

D’août 2012 à Juin 2013
 
Après les premières mesures « d’urgence », François Hollande et son gouvernement s’efforceront de poursuivre les réformes :
 
  • Pour moderniser le pays : nouvelle décentralisation pour donner plus de pouvoir aux Régions, développement économique et social, aides aux PME et TPE…
 
  • Pour faire de la jeunesse une priorité nationale : embauches dans l’éducation nationale, réforme des rythmes scolaires, création d’emplois d’avenir et d’un contrat de génération…
 
  • Pour répondre aux préoccupations des français : création de 1000 postes dans la justice et la sécurité, revoir la réforme des retraites, lancement d’un plan de lutte contre le cancer, loi sur l’accès au logement…
 
  • Pour garantir les droits et l’égalité de chacun : droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples, droit à mourir dans la dignité…
 
  • Pour renforcer notre démocratie et défendre les principes de la démocratie : suppression du cumul des mandats, garantir l’indépendance de la justice…

Retrouvez l'intégralité du calendrier en cliquant ici.