Pascal Deguilhem
   

Imprimerie des timbres de Boulazac


Audition à l'Assemblée nationale le mardi 16 février de Monsieur Marc PONTET, Directeur Général Adjoint, Directeur Marketing et Commercial; et de Madame Blandine ALGLAVE, Directeur de Cabinet du Directeur du Courrier.



Imprimerie des timbres de Boulazac

Suite à notre sollicitation, nous avons fait le point, avec Germinal PEIRO, sur la situation de l'imprimerie du timbre de Boulazac.




Préalablement à l'intervention de Monsieur PONTET, j'ai rappelé les inquiétudes des salariés concernant :

  • l'externalisation de plusieurs marchés,

  • le sous-effectif chronique ne permettant pas de satisfaire la charge de travail.

  • Les investissements réalisés et non valorisés.




Voici le compte-rendu de l'intervention de Monsieur PONTET :


Monsieur PONTET précise que le site de Boulazac, est un site de grande envergure qui a le monopole de la fabrication du timbre. Aujourd'hui ce site fait, en partie, de la logistique pure (ex : commandes Web).




Ce site est à la norme ISO 14001-7 (norme qui concerne le management environnemental, elle atteste que l'entreprise, dans un souci de respect de l'environnement, a mis en place un management environnemental conforme à la norme précitée.) . Cela représente donc un grand investissement.




Le site de Boulazac présente également quelques activités de diversification (ex : Banque postale).




La philatélie est un marché qu'ils essaient de transformer, en sachant que le volume de courrier des particuliers est en baisse de 25 à 30% en 10 ans. Ils ont mis en place une Charte de la philatélie.




Il existe actuellement deux catégories de timbres essentiellement : la Marianne, les timbres des arrêtés ministériels. Mais il existe aussi des timbres « ludiques », des programmes collectors et événementiels (timbres au chocolat, timbres à l'effigie de Johnny Hallyday).




La vente d'enveloppes est en baisse de 26%.




A l'étranger il y a quelques marchés, La Poste est notamment en concurrence avec le gouvernement allemand.




Monsieur PONTET a précisé qu'à Boulazac, il n'y avait pas de baisse d'effectifs prévue pour l'année 2010. Il y aura plus d'éléments quant à l'avenir des effectifs en avril-mai. Tout dépend des négociations avec les Allemands.