Pascal Deguilhem
   

Chiffres du chômage : le gouvernement doit désormais admettre l’échec de sa politique


Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi continue d’augmenter. Pour le seul mois de septembre 2010, on dénombre une augmentation de +28.300 demandeurs d‘emploi (+4.600 pour la seule catégorie A).



Chiffres du chômage : le gouvernement doit désormais admettre l’échec de sa politique

Ces chiffres confirment que la politique menée par ce gouvernement est à bout de souffle et ne permet toujours pas de relancer l’emploi en France plus de deux ans après le début de la crise financière. Tous les discours récents sur une France faisant mieux que ses voisins, sur un gouvernement et un Président de la République à la hauteur des enjeux posés par la crise économique, sont pris en défaut.
 
L’exemple du chômage des plus de cinquante ans est édifiant. L’opposition n’a cessé de répéter, dans le cadre de la réforme des retraites, que l’allongement de la durée de l’âge légal n’était pas une solution au regard du nombre de Français de plus de 50 ans déjà au chômage. En septembre, le nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans augmente de 10700, soit une augmentation de 1,5% sur un mois (16,3% sur un an !). Le gouvernement en tirera-t-il les conclusions qui s’imposent ?
 
Les socialistes proposent une autre politique économique, celle dont la France a besoin, pour relancer l’économie et mener la bataille de l’emploi. Il est temps de changer et il est urgent que le gouvernement s’en rende compte.