Pascal Deguilhem
   

Allocations familiales




Allocations familiales
Le Haut conseil de la famille s’est réuni jeudi 4 avril pour réfléchir à un avis sur le rapport portant sur les aides aux familles.
 
En effet, il avait été demandé à Bertrand Fragonard, président délégué du Haut conseil de la Famille, de réexaminer l’économie générale du système des aides aux familles en prenant en considération l’architecture, la pertinence de leur ciblage, l’efficience des dispositifs afin de rechercher, dans un souci d’économie, une combinaison mieux adaptée aux besoins actuels.
Ainsi, les propositions devaient s’inscrire dans un objectif de retour à l’équilibre des comptes de la branche famille, qui a un déficit de 2 milliards d’euros.
 
Le rapport de Bertrand Fragonard reste à finaliser et ne constitue pas un "plan" de mesures. Aujourd’hui, aucun avis n’a encore été rendu puisqu’il est prématuré pour le gouvernement de commenter ce rapport qui n’est pas définitif et ne lui a pas été présenté. Néanmoins des décisions seront prises dans les semaines qui viennent. Le Président de la République a, par ailleurs, affirmé que la fiscalisation des allocations familiales n’est pas envisagée « on ne va pas donner d’un côté pour reprendre de l’autre ».
Le principe d’universalité sera par ailleurs conservé, "Tout le monde continuera à toucher des allocations" a confirmé Jean-Marc AYRAULT, le 31 mars. Toutefois le fait que « Les plus hauts revenus aient les mêmes allocations familiales que les autres [ménages] » sera révisé.
 
En outre, la France ne peut se satisfaire d’être à la fois le 1er pays européen en matière de dépenses familiales mais d’être au 18ème rang pour lutter contre la pauvreté des enfants.